×

Merci de nous soutenir en désactivant votre extension AdBlocker...

Salman Rushdie poignardé à New York

L’écrivain britannique Salman Rushdie, connu pour être l’auteur du roman « Les Versets sataniques », a été poignardé ce vendredi alors qu’il s’apprêtait à donner une conférence dans l’Etat de New York.

Depuis le 14 février 1989, l’écrivain britannique d’origine indienne Salman Rushdie vit sous la menace. Ce jour-là, l’ayatollah Khomeini, guide de la révolution de l’Iran, lançait une fatwa contre l’auteur du roman Les Versets sataniques, un ouvrage que les musulmans rigoristes jugent blasphématoires en raison du portrait caricatural qui y serait fait du prophète Mahomet et des moqueries supposées concernant le Coran.

Ainsi, le guide iranien a appelé tout « bon musulman » a tué Salman Rushdie. Trente-trois ans plus tard, ce vendredi 12 août, alors qu’il s’apprêtait à donner une conférence dans l’état de New York, l’écrivain de 75 ans a été poignardé par un homme monté sur scène.

L’écrivain d’origine indienne Salman Rushdie a été placé sous assistance respiratoire après avoir été poignardé au cou vendredi lors d’une conférence.

Contactée par l’AFP, la police du comté de Chautauqua, où l’écrivain devait prendre la parole, a indiqué que l’écrivain avait été poignardé au cou, sans communiquer sur son état de santé. Quant à l’auteur de l’agression, il a été arrêté et placé en détention, selon cette même source.

Lire aussi :  Cheikhouna Mbacké, Consul du Sénégal à Djeddah, invité à visiter l'intérieur de la Kaaba

« Un suspect s’est précipité sur la scène et a attaqué Rushdie et un intervieweur. Rushdie souffrait d’une apparente blessure au cou après avoir été poignardé et a été transporté à l’hôpital par hélicoptère » peut-on lire dans le communiqué de la police.

« L’événement le plus terrible vient d’arriver à la Chautauqua Institution – Salman Rushdie a été attaqué sur scène. L’amphithéâtre est évacué », a écrit un témoin sur les réseaux sociaux

 

Des images vidéo diffusées sur les réseaux sociaux montrent des spectateurs d’une salle de spectacle se précipiter sur scène pour porter secours à quelqu’un qu’on aperçoit au sol.

Rushdie avait présenté ses excuses en 1990

Plusieurs personnes ayant travaillé avec Salman Rushdie ou défendu sa cause ont été visées par des attentats. En 1993, à Oslo, l’éditeur norvégien de Rushdie, William Nygaard, survivait de justesse à plusieurs coups de feu, alors que quelques années plus tôt, deux ecclésiastiques musulmans avaient été tués à Bruxelles pour avoir dénoncé la fatwa.

Lire aussi :  Cheikhouna Mbacké, Consul du Sénégal à Djeddah, invité à visiter l'intérieur de la Kaaba

Après la mort de Khomeini, Rushdie a publié, en 1990, un essai intitulé De bonne foi, dans lequel il présentait ses excuses et affirmait son respect pour la religion musulmane. Le 24 septembre 1998, le gouvernement iranien avait annoncé officiellement son renoncement à accomplir la fatwa, tout en déclarant qu’elle ne pouvait être annulée selon la loi islamique.

DakarHebdo.com

Dakar Hebdo

Idées, Actualité, Originalité... Le choix de l'original.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top

Pin It on Pinterest

Share This