ACTUALITES

Pikine Rue 10 : La police démantèle un réseau de trafic de drogue 

Les hommes du Commissaire Adramé Sarr ont réussi un joli coup de filet. Ils ont procédé le 16 juillet dernier à l’arrestation de deux dealers bien connus dans le milieu interlope de la banlieue dakaroise. Il s’agit du maçon D. Diaw, un multi récidiviste qui a déjà purgé deux ans de prison ferme en 2016 pour des faits similaires   et M. Bâ, un tailleur établi dans le sud du pays. Ces derniers s’adonnent depuis un certain temps à un intense trafic de stupéfiants. Dans le cadre de leurs activités illicites, ils avaient élus domicile  à la Rue 10 de Pikine. Mais comme toute chose à une fin, ils ont été cravaté contre toute attente. C’était lors d’une descente inopinée des limiers, dans la piaule qui leur servait de quartier général. Les mis en cause ont été perdu par une forte odeur de chanvre indien qui se dégageait dans une chambre appartenant au sieur D. Diaw . Celle-ci avait été quasiment transformé en fumoir. Au cours de cette opération, le maître des lieux ayant senti une présence policière, ne s’est pas fait prier pour tenter de prendre la clé des champs. Il voulait tout simplement se soustraire à l’action de la police. Dans sa tentative de fuite, il a été maîtrisé par les éléments de la Brigade de recherches et d’intervention dudit Commissariat. Lors de son interpellation, il détenait par devers lui, une valisette contenant du chanvre indien d’un poids de 2,750 kg. Par la même occasion, les limiers ont également mis la main sur son cousin et non moins acolyte, M. Bâ, alors que ce dernier feignait d’être en train de prier. Sur ces entrefaites, les mis en cause ont été embarqué à bord du panier à salade avant d’être  conduit au poste de police. Entendus sur procès-verbal,  D. Diaw a indiqué que la fameuse valisette appartenait en réalité à son cousin M. Bâ. Ce dernier soumis à son tour au feu roulant des enquêteurs, a nié les faits qui lui sont reprochés. Pour se tirer d’affaire, il a mouillé son cousin, avant de se rétracter. C’était lors de l’interrogatoire de confrontation. Selon M. Bâ, la drogue saisie provenait de son village natal sis en Casamance. A l’en croire, il l’a transporté de Médina Wandifa à Pikine, dans l’espoir de l’écouter. Bousculé de questions, il a même révélé qu’au départ, cette drogue était de 5 kilos. Quid du manquant ? M. Bâ a déclaré que son cousin l’a aidé à le vendre à un prix très intéressant dont nous tairons le montant pour des raisons évidentes. Pour les besoins de l’enquête, les 2,750 kg de chanvre indien ont été provisoirement consigné. Dans la foulée, les mis en cause ont été écroué. Au terme de leur délai légal de garde-à-vue qui a duré 37 heures, ils ont été présentés hier, vers les coups de 10 heures, au Procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Pikine-Guédiawaye. Ils sont poursuivis pour les faits d’offre et cession en vue de la consommation de chanvre indien.
Siaka NDONG

Articles similaires

Leave a Reply

Fermer