ACTUALITESFaits diversSociete

Lutte contre le trafic de bois: Des anciens militaires en renfort à L’administration des Eaux et Forêts (Par Siaka NDONG)

La traque aux trafiquants de bois sera sans répit. C’est en substance ce qu’a déclaré hier le Lieutenant-colonel El Hadji Maodo Bâ. Selon le Chef du bureau changement climatique à la Direction des Eaux et Forêts, chasse et conservation des sols, toutes les dispositions ont été prise pour juguler ce fléau. « Depuis quelques années et ce, sous la houlette de notre Directeur le Colonel Baïdy Bâ, nous avons procédé à de recrutement massif d’anciens militaires pour la surveillance de nos massifs forestiers », a-t-il dit. Dans la foulée, il a indiqué que la Direction des Eaux et Forêts a récemment réceptionné un lot important de véhicules composés entre autres de Pik-Up  pour les patrouilles en forêt sans oublier le renforcement en armement notamment en M16. Dans cette croisade, il s’est réjoui de l’adoption en novembre dernier par l’Assemblée nationale, du nouveau code forestier du Sénégal qui criminalise désormais la coupe illicite de bois.
A l’en croire, ce fléau est en train d’être endigué plus particulièrement dans les régions de Ziguinchor, Sédhiou, Kolda et Tambacounda, grâce aux actions conjointes entre l’Administration des Eaux et Forêts et les forces armées nationales. « Rien que pour l’année 2018, nous avons eu pour le cumul au niveau des régions du Sud et du Sud-Est, quelque 1406 procès-verbaux dressés à l’encontre de délinquants. Parmi ce nombre, 51 ont été déférés et 6 condamnés à des peines d’emprisonnement ferme. Pour le premier trimestre de l’année 2019, nous sommes à 249 procès-verbaux, 39 déférés et 5 condamnations ferme », a-t-il révélé. Le Lieutenant-colonel Maodo Bâ s’exprimait ce 21 mars, à l’occasion de la célébration de la journée internationale des forêts.
ndongsiaka@gmail.com

Articles similaires

Leave a Reply

Fermer