A LA UNEFaits divers

Nord-Foire: La gendarmerie démantèle un réseau de proxénètes (Par Siaka NDONG)

Dans le cadre de leurs activités de protection des personnes et des biens, la Section de Recherches de la Gendarmerie Nationale et la Compagnie de gendarmerie de Dakar ont mené ensemble une opération de sécurisation à Nord-Foire dans la nuit du 16 au 17 mars dernier. Au cours de celle-ci, un hôtel dénommé "Hawaii" anciennement appelé "Kassoumay" a été visité par les gendarmes qui y sont allés suite à un renseignement reçu qualifiant la structure de lieu de débauche.

Une fois sur place, un spectacle ahurissant a confirmé les informations qui ont motivé la descente des gendarmes dans cet établissement qui n’a d’hôtel que de nom. D’abord pour y accèder, il faut payer 1000 Cfa si on est détenteur d’une carte nationale d’identité et 2000 Cfa si on veut garder l’anonymat. Ce n’est qu’après avoir satisfait à cette formalité que le client a le droit de franchir la grille qui mène aux trois étages supérieurs où tout se passe. Ils sont composés au total de 22 chambres avec toilettes intérieures. Dans chacune d’elles est érigée une dalle sur laquelle est posé un matelas pour en faire un lit. Ces chambres sont louées à des prostituées moyennant 10.000 Cfa les jours ouvrables cet 15.000 Cfa les weekends et jours fériés. C’est là que Sénégalaises, Ivoiriennes, Guinéennes, Nigérianes, Ghanéennes et Libériennes qui ont choisi d’exercer le plus vieux métier du monde rivalisent d’ardeur pour encaisser au plus 5000 Cfa pour passer à l’acte. Il y a même une étudiante nommée A.S. qui suit une formation dans un institut de la place qui y a été trouvée. « Je peine à payer la location de ma chambre, c’est pourquoi je viens de temps en temps pour faire face à mes charges », a-t-elle dit aux gendarmes. Toutes les astuces sont bonnes pour attirer les clients : thiouray, diadiali, habits sexy entre autres. Il faut signaler que cet hôtel qui appartient au sieur E.O. Diop a fait l’objet d’une mesure administrative de fermeture il y a plus d’un an. Le propriétaire l’a rebaptisé (Kassoumay est devenu Hawaii) pour pouvoir continuer ses activités. L’enquête a révélé que le sieur E. O. Diop possède trois autres structures qui fonctionnent quasiment  de la même manière. Il possèderait en outre plusieurs biens, meubles et immeubles dans des quartiers comme Almadies, Nord-Foire et Liberté 6. En tout état de cause, grâce à l’action combinée de la Section de Recherches et les hommes du Commandant Arona Sarr de la Compagnie de Dakar, le propriétaire de « Hawaii », le gérant S. Gomis, le guichetier O. Barry et leur complice I. Wane ont été arrêtés et déférés au parquet pour association de malfaiteurs, proxénétisme et blanchiment de capitaux. Leur sort est actuellement entre les mains du Procureur de la République près le Tribunal de Grande instance hors classe de Dakar. Affaire à suivre…

Articles similaires

Leave a Reply

Fermer