A LA UNEACTUALITESPolitique

LE MAIL DE SONKO DEMANDANT À L’OPPOSITION DE BOYCOTTER LA PRÉSIDENTIELLE

Ousmane Sonko a bel et bien envoyé un courriel au C25, du groupe des candidats (de l’opposition) déclarés à la présidentielle du 24 février 2019. Dans le courrier électronique dont les opposants ont accusé réception, le leader de PASTEF les invite à boycotter la présidentielle, détaillant ses motivations. La preuve est apportée par Madiambal Diagne qui était l’un des invités de « Faram Facce » sur la Tfm, hier mercredi, 9 janvier.

Parmi les récipiendaires de la note, Thierno Alassane Sall, Bougane Guèye, Abdoul Mbaye, Mamadou Diop Decroix, Thierno Bocoum, Pr Bouba Diop, Serigne Saliou Fall, Bougar Diouf, Moctar Sourang, Mono Ngatch, Oumar Sarr, Oumar Waly Zoumara, Bamba Ndiaye, Jean Malo, Mamadou Lamine Dianté, Mamadou Diallo, Ndiaga Diop Fall, Babacar Thiam, FPDR, Ibra Niokhobaye Diouf, Hamidou Dathe, Bakhao Diongue, Bruno D’Erneville, Serigne Bassirou Seck, Cheikh Guèye, El Hadji Issa Sall, Maïmouna Bousso, Mamour Cissé, Malick Gakou, Amsatou Sow Sidibé, Mawo Diouf, El Hadji Moustapha Diouf, Cheikh Abiboulaye Dièye, Abdou Karim Fall, Abdoulaye Niane, Mansour Sy Djamil, Mouhamadou Massaly, Assane Ba, Guy Marius Sagna, Mayoro Faye, Dialo Diop, Moussa Bamba Giurassy, Modiène Ndiaye.

Dans le courriel, Sonko appelle à des solutions radicales. Et leur demande d’envisager le refus de participer à l’élection présidentielle dans des conditions de forcing et de vote. Emedia.sn publie le mail in extenso.

« Bonjour à tous.
J’ai reçu de mon représentant le compte rendu détaillé de la réunion d’hier soir.
Je crois que nous n’y sommes pas du tout si l’on pense que c’est par des correspondances et des recours qu’on fera bouger Macky Sall. Il faut des solutions radicales face à la violence d’Etat multiforme. Il faut envisager le refus de tous de participer à l’élection présidentielle dans ces conditions de forcing et de vol.
Deux conditions obligatoires :
1- Le boycott doit concerner l’ensemble des 26 candidats de l’opposition (admis comme recalés au parrainage). Sans une seule exception ;
2- Nous devons être sûr que chacun fera le nécessaire pour un vrai rapport de force sur le terrain et sans agenda personnel ni arrière calcul. Nous sommes à une semaine de la proclamation de la liste provisoire, 2 semaines de celle de la liste définitive, 25 jours du début de la campagne, il est temps de savoir si on peut ou non et foncer ensemble ou libérer chacun.
Cordialement. »

emedia

Articles similaires

Leave a Reply

Fermer