A LA UNEACTUALITESPolitique

Modibo Diop responsable politique à Colobane: « On ne peut pas gagner Dakar avec les Parcelles seulement »

L'ancien Directeur général de l'Aser brise l'omerta. Selon Modibo Diop la commune des Parcelles-Assainies à elle seule ne peut pas faire gagner à la mouvance présidentielle la bataille de Dakar. Le leader de la coalition pour l'abondance et la modernité (Cam) reconnaît par ailleurs que Sonko est un phénomène politique. Cependant, il demande à ses camarades de Benno Bokk Yaakaar (Bby) de croiser le fer avec lui sur le plan des idées et non des invectives. D'autres sujets relatifs entre autres au parrainage citoyen, au bilan du Président Macky Sall et aux contrats pétroliers, ont été également abordés. Entretien... (Propos recueillis par Siaka NDONG)

Où en êtes vous avec le parainnage?
Le parainnage est une initiative à saluer. Dans ma commune de Colobane-Fass-Gueule-Tapée, nous avons mis un comité électoral dont je suis le vice-président. Benno Bokk Yaakaar nous a fixé un objectif de 14.000 signatures. Nous nous attelons à atteindre cet objectif.
Que pensez vous du phénomène Sonko?
Sonko est un phénomène politique qu’on ne peut pas occulter. Il est présent dans les journaux et partout dans les réseaux sociaux. Il a l’avantage d’être jeune et de poser des problèmes. Mes amis de Bby ne doivent pas l’attaquer par des invectives mais sur le plan des idées. J’ai entendu un haut responsable de l’Apr l’insulter. C’est inadmissible. Ce dernier ne doit pas adopter une telle posture face à un opposant.
Êtes vous en phase avec le leader du Pastef qui plaide la révision des contrats pétroliers?
Je ne suis pas du tout d’abord avec lui. Sonko à tord de vouloir réviser les contrats pétroliers. C’est trop risqué. Ils sont déjà signés. Si nous touchons à un seul contrat, nous allons entrer dans une phase de contentieux où l’issue est incertaine. J’ai toujours dit que les contrats dans le pétrole, sont bon pour le Sénégal parce que nous gagnerons entre 45 et 60% de la manne pétrolière.
Comment entrevoyez vous dans un tel contexte l’avenir du Sénégal? 
Le Sénégal peut devenir dans les 10 prochaines années la Mecque du pétrole en Afrique de l’Ouest. Nous avons découvert énormément de pétrole et de gaz. C’est pourquoi en perspective des élections présidentielles du 24 février 2019, il faudra faire beaucoup attention au choix politique de ceux qui vont diriger ce pays.
Le Président Macky Sall a-t-il des chances réelles de remporter les prochaines présidentielles?
En tout cas, il a un bon bilan matériel. Cependant, il y a quelques insuffisances dans son bilan immatériel. N’oubliez pas que c’est le bilan immatériel qui a fait perdre à Wade le pouvoir en 2012. Il faut un bon dosage entre ses deux bilans pour espérer gagner les élections.
Avec l’arrivée de Moussa Sy dans la mouvance présidentielle, peut-on dire que la bataille de Dakar est gagnée d’avance?
J’ai toujours théorisé les retrouvailles de la grande famille libérale autour du Président Macky Sall. Que Moussa Sy vienne où d’autres, c’est une bonne chose. Toutefois, on ne peut pas gagner Dakar avec les Parcelles seulement. Les Parcelles, c’est vrai,  c’est 96.000 électeurs. Grand-Yoff, c’est environ 83.000 potentiels électeurs. La Médina, 54.000. La commune de Colobane-Fass-Gueule-Tapée, c’est 46.000 électeurs. C’est pourquoi, je dis qu’on ne pas gagner Dakar avec seulement les Parcelles-Assainies. Dakar se gagne au moins avec ses 9 principaux viviers électoraux sur les 19 communes.
La déclaration du Président Sall sur Moussa Sy (j’ai pêché le plus gros poisson de Dakar) ne vous a-t-il pas irrité?
Je tiens d’abord à préciser que les 19 communes de Dakar, c’est environ 680.000 électeurs. C’est pourquoi, même si vous gagnez les Parcelles à 100%, vous ne pouvez pas gagner Dakar. Le Président, c’est bien qu’il fasse appel à Moussa Sy, mais il faut qu’il y ait plus de considérations pour les autres communes telles que la mienne. C’est à dire, celle de Colobane-Fass-Gueule-Tapée. Nous avons 46.000 électeurs. Notre commune est trois fois plus importante que celle de Fatick en terme d’électeurs. Et pourtant, nous n’avons ni ministre, ni Directeur Général, ni PCA encore moins un entepreneur soutenu par l’État. Il faut plus de considération pour cette commune. C’est la quatrième puissance électorale de Dakar. Le Président doit régler ses frustrations.
Que pensez vous des ambitions de Moustapha Cissé Lô pour la mairie de ville de Dakar?
Le positionnement de Cissé Lô sur Dakar n’a pas de sens. Amadou Bâ est en train de faire un bon travail. Ce n’est pas le moment de changer de leader. Cissé Lô, sa base naturelle c’est Touba. Ce n’est pas Dakar. Il va venir ajouter la confusion à la confusion qui existe déjà. Cissé Lô doit rester à Touba et laisser Dakar aux Dakarois.
Face à l’insécurité galopante, êtes vous favorable à l’application de la peine de mort? 
La peine de mort ne règle pas le problème. Le seul remède pour juguler l’insécurité dans notre pays, c’est de lutter efficacement contre la pauvreté et son corollaire de sous emoloi des jeunes.

Articles similaires

Leave a Reply

Fermer