×

Merci de nous soutenir en désactivant votre extension AdBlocker...

Akon City : une arnaque au Sénégal, en Ouganda et aux USA

Akon City arnaque

Alioune Badara Thiam, connu sous le nom d’Akon, s’est vu attribuer 55 ha à Mbodiène pour réaliser son projet de ville futuriste « Akon City ». Mais, ce site dont le 1 ha est estimé à plus d’un milliard Fcfa, s’est révélé être un véritable braquage foncier. Les travaux devaient commencer en octobre 2021, car il est stipulé dans le contrat signé entre Akon et la Sapco, que le promoteur valorise le site dans un délai d’un an.

Mais, jusqu’à ce 8 mars, aucune brique ne trône sur le site. En effet, les termes du contrat sont violés dans tous les sens. Akon agit en toute impunité et les autorités n’ont posé aucun acte pour le mettre en demeure. Depuis qu’il a procédé à la pose de la pierre, l’homme d’affaires a disparu, se désole le coordonnateur local du Forum civil Ibrahima Niang. À signaler que 6 milliards de dollars (environ 3600 milliards de Fcfa) ont été annoncés pour la réalisation de ce projet.

Lire aussi :  TER : limogeage du directeur juridique de la SETER par le DG

Ce n’est pas tout. « Akon City » au cœur d’une tempête judiciaire aux États-Unis. Alioune Badara Thiam alias Akon est traîné devant la justice américaine par Devyne Stephens. Ce directeur musical qui a travaillé avec des musiciens tels que Jay-Z, Destiny’s Child, Usher et Pink poursuit Akon depuis 2021 pour une dette de près de 4 millions de dollars empruntée dans le cadre de son projet de ville futuriste dénommé Akon City.

Akon n’a fourni presque aucune transparence sur qui investit dans Akon City ou sur la manière dont elle sera prétendument construite. Par conséquent, Akon City est probablement une arnaque, a écrit Movit, citant l’affidavit de Thomasson. « De plus, il existe peu d’informations sur le fonctionnement de la crypto-monnaie et elle est promue avec des tirages au sort et des jetons, qui sont caractéristiques d’un système de marketing à plusieurs niveaux », affirme-t-il.

En Ouganda, les habitants s’opposent à « Akon city »

Dans ce pays, Akon, s’est vu attribuer un mile carré (environ 2,6 KM2) dans le sous-comté de Mpunge dans le district de Mukono en Ouganda, pour réaliser son projet de ville futuriste « Akon City », mais les habitants de ce compté sont contre le déménagement.

Lire aussi :  Awa Seck sur le mariage de Cheikh Yérim Seck : une légitimation de la culture du viol au Sénégal

Conformément à la promesse du gouvernement de donner à Akon des terres pour sa ville, la Commission foncière ougandaise (ULC) a délivré au chanteur sénégalo-américain un titre foncier afin qu’il puisse construire sa ville dans le district de Mukono.

La terre qui a été donnée à Akon est sous le registre de pleine propriété et appartient à la Commission foncière ougandaise. Cependant, si Akon prend le terrain et construit une ville ou se propose de le construire, plus de 1 000 habitants des villages de Bulebi, Sango, Mbazi et Lulagwe seront déplacés.

En colère, les occupants disent que l’ULC ne les a pas consultés lorsqu’elle a donné le terrain à Akon, ce qui, ajoutent-ils, est une erreur puisqu’ils prétendent que le terrain leur appartient.

DakarHebdo.com

Dakar Hebdo

Idées, Actualité, Originalité... Le choix de l'original.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top

Pin It on Pinterest

Share This